CP : Municipales 2020 : la gestion des déchets, défi pour la mandature à venir


Ivry-sur-Seine, le 9 juin 2020 – le deuxième  tour des élections municipales est désormais fixé au 28 juin 2020. Parce que la gestion des déchets représente un des principaux postes de dépenses des communes, et un enjeu essentiel de la qualité de vie en région parisienne, le Collectif 3R interpelle les candidats en ballotage. 

En Ile-de-France : crise sanitaire et crise des déchets vont de pair

La crise sanitaire liée au Covid-19 a marqué une diminution de 25% de la production de déchets ménagers sur le territoire du Syctom selon l’agence métropolitaine des déchets. Cela s’explique principalement par la fermeture des entreprises, commerces et lieux de restauration, mais aussi par le départ de nombreux franciliens vers la province. Mais la période de confinement et de déconfinement a aussi été synonyme d’une forte hausse des produits jetables. Les particuliers, entreprises et commerçants ont recours à de nombreux produits à usage unique (masques, lingettes…). Ce recours au jetable conduit à une augmentation des déchets non recyclables, mais pour lesquels existent des alternatives lavables qui n’ont pas été encouragées.

De plus, durant la crise sanitaire, les services de collecte et de traitement des déchets ont été perturbés. En Ile-de-France, la plupart les centres de tri étaient à l’arrêt. Une grande partie des emballages de la capitale ont ainsi été incinérés, éloignant encore un peu plus la région de l’objectif issu de la Directive-cadre européenne de mai 2018 de 55% de déchets orientés vers le réemploi et le recyclage d’ici 2025. Pour rappel, avant la crise du Covid-19, selon les chiffres du Syctom, les déchets triés ne représentaient qu’à peine 14% sur son territoire. 

Les maires, un échelon de pouvoir essentiel dans la gestion des déchets 

Ces derniers mois ont montré l’importance du pouvoir local dans la gestion de crises mondiales. Il est temps de reprendre, dans le respect d’un protocole sanitaire, une gestion normale des déchets et surtout, a minima, d’atteindre les objectifs fixés par la réglementation nationale et européenne.

Selon ces réglementations, d’importantes réformes vont devoir être mises en place lors de la prochaine mandature : en 2023 l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques, en 2024 la généralisation du tri des biodéchets, en 2025 l’interdiction des barquettes en plastiques dans les cantines scolaires, l’atteinte des objectifs de 55% de déchets recyclés et de 37% de la population française couverte par la tarification incitative.

Et Anne Connan, co-présidente du Collectif 3R, de conclure “nous espérons également que la nouvelle génération d’élu-e-s relèvera les défis locaux qui l’attendent sur le site d’Ivry-Paris 13 : soutien de nos recours en attente de jugement par le tribunal administratif contre l’usine d’incinération, abandon du projet de construction d’une deuxième usine de tri mécano-biologique et de préparation à la méthanisation”.

Lire les résultats de notre enquête auprès des candidats avant le 1er tour des municipales (mars 2020)


Contact presse :

Anne Connan, Co-présidente du Collectif 3R

06 81 75 89 97 / collectif3r@gmail.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.