Communiqué de presse – Reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry-Paris XIII : le Syctom passera-t-il en force ?


Le conseil syndical du Syctom (syndicat de traitement des déchets de 84 communes de la région parisienne) va voter le vendredi 9 décembre prochain à 9h à l’Hôtel de Ville de Paris l’autorisation donnée au président du Syctom, Hervé Marseille, de soumettre les dossiers nécessaires aux travaux de construction du nouvel incinérateur d’Ivry-Paris XIII (permis de construire, permis de démolir et demande d’autorisation d’exploiter). Le vote n’incluant pas le budget des travaux, c’est un chèque en blanc qui est donné au président pour lancer dans les plus brefs délais ce projet en totale contradiction avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Ainsi le président du Syctom passe outre au vote du conseil municipal d’Ivry qui s’est opposé le 20 octobre dernier à cette reconstruction ainsi qu’à l’initiative du maire d’Ivry qui souhaite que tous les conseils municipaux du bassin versant de l’usine d’Ivry-Paris 13 se prononcent sur le projet ainsi que Madame la ministre de l’environnement.
La forte opposition de la population qui s’est exprimée lors de la réunion publique de fin de concertation le 5 juillet dernier à Ivry-sur-Seine et pendant laquelle Hervé Marseille n’a même pas daigné prendre la parole, illustre bien le mépris manifesté pour les citoyens sur un projet où l’intérêt des industriels prime sur celui de la population.
Les conseillers du Syctom étant pour beaucoup peu informés de l’évolution du projet depuis 2014, on risque d’assister à un vote où l’urgence sera plus celle de conforter une unanimité de façade que de prendre en compte démocratiquement les aspirations des citoyens, et les enjeux d’une politique durable de gestion des déchets.

Pourtant une alternative à ce projet polluant et exorbitant (2 milliards d’argent public !) existe avec le Plan B’OM (plan alternatif et citoyen du Collectif 3R et de Zero Waste France pour la baisse des ordures ménagères, planbom.org). Avec seulement 200 millions d’euros d’investissement dans des chantiers de réduction et de recyclage des déchets, et 700 emplois locaux à la clé, le territoire du Syctom peut rattraper son retard de recyclage par rapport à des villes comme Lyon et Nantes, et se passer de la reconstruction de l’usine d’Ivry-Paris XIII et de la mise en décharge.

La politique du « tout incinération » doit cesser et il est temps pour nous Parisiens et Franciliens d’affirmer notre droit de respirer un air sain, et notre droit à une gestion des déchets soucieuse de la préservation des ressources et de la lutte contre le changement climatique.

Pour protester contre ce passage en force et ce déni de démocratie,
le Collectif 3R appelle à un
RASSEMBLEMENT SUR LA PLACE DE L’HÔTEL DE VILLE DE PARIS
vendredi 9 décembre à partir de 8h30

Contact presse
Anne Connan
Tél : 06 81 75 89 97

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *