COMMUNIQUÉ DE PRESSE Moratoire de 3 ans voté sur l’usine TMB d’Ivry-Paris XIII !


Ivry, le 13 novembre 2019

Le 7 novembre 2019, le Conseil syndical du SYCTOM a voté un moratoire de 3 ans sur la deuxième usine du projet Ivry-Paris XIII, l’UVO (Unité de Valorisation Organique), prévue pour un gigantesque Tri Mécano-Biologique (TMB).

Le SYCTOM (l’agence métropolitaine des déchets ménagers) porte le projet de reconstruction de l’incinérateur actuel et la construction d’une unité de TMB, désormais suspendue par cette décision. Chaque usine est estimée à 500 M€ pour un coût total (construction et exploitation) de 2 milliards d’argent public.

Le SYCTOM prend ainsi acte de la position récente du maire d’Ivry contre cette deuxième usine, suite au travail de la Mission d’Information des Élus d’Ivry et à la consultation citoyenne du 29 juin 2019, dans le prolongement de la mobilisation des associations depuis 10 ans ainsi que des groupes politiques EELV, du Parti Socialiste d’Ivry et de La France Insoumise.

Mais cette victoire dont nous nous réjouissons est fragile, d’une part car l’incinérateur est en cours de reconstruction, avec le soutien du maire, en dépit de plusieurs recours juridiques en attente de jugement, et d’autre part car l’abandon définitif du projet dépend de la capacité des collectivités à relever le défi d’un tri à la source performant, pour les biodéchets et les emballages. Le projet sera reconsidéré dans 3 ans, en fonction des résultats de ce tri à la source.

Nous continuerons à contester la politique du “tout-incinération” du SYCTOM pour promouvoir les solutions “zéro déchet“.

Nos associations, avec le soutien des politiques, continueront à peser sur les collectivités pour obtenir les budgets nécessaires pour réduire nos déchets, et assurer la réussite du tri à la source (logistique, emplois, campagnes de communication, tarification incitative, etc…) dans l’espace public, les écoles, les marchés, les bureaux et les entreprises, et pas seulement dans nos foyers.

La marge de manœuvre est immense : 75% de notre poubelle devrait être recyclée compte tenu des consignes de tri en vigueur.

Les habitants sont favorables au tri pour peu qu’on leur en donne les moyens, comme le prouve la croissance des collectes sélectives depuis l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques (+ 10% depuis 1 an).

Plus que jamais le Collectif 3R et Zero Waste France réclament l’application du plan B’OM (Baisse des Ordures Ménagères, www.planbom.org) et que l’argent soit investi dans des solutions alternatives (centres de tri, déchetteries, ressourceries, centres de réparation).

Pour l’air que nos respirons, pour nos enfants, pour la planète !

Contact presse Collectif 3R : Anne Connan Tel 06 81 75 89 97

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.